• Envoyer un mail à un ami
  • Imprimer la page

Un poster qui parle pour tous ceux qui ont des difficultés à communiquer

Réf. A13

EN COULEUR / FORMAT A2 (40 X 60 CM)
RECTO - VERSO / PLIÉ EN QUATRE
OCTOBRE 2006

Type de document : Posters
Public : Enfants
Thème : Hôpital - Maladie grave

Résumé

Un poster illustré en couleur et personnalisable avec un côté destiné aux enfants et un verso plus adapté aux jeunes et aux adultes.
Les rubriques sont remplies par le centre de séjour ou la famille, si possible avec l'enfant ou le jeune adulte concerné.
Les informations à noter portent sur la vie quotidienne : autonomie, communication, motricité, alimentation, toilette, appareillages signes de la douleur... à l'exclusion des informations purement médicales. Le format assez grand (40 x 60 cm) pour que les informations soient bien visibles, il s'affiche à côté du lit.
Il est accompagné d'une notice donnant des conseils pour le remplir et l'installer.

Auteurs

Auteurs : Cécilia ALDENHOFF et Michèle GANNEAU (Centre Hélio-Marin de Saint-Trojan-les-Bains), Myriam BLIDI, Dr Didier COHEN-SALMON et Françoise GALLAND (Association SPARADRAP)
Conception graphique et illustrations : Sandrine HERRENSCHMIDT

Collaborateurs

Dr Xavier BIED-CHARRETON et Elisabeth NÈGRE
Association des Paralysés de France

Partenaires

À l’origine :

  • Union Nationale des Associations Familliales
  • Fonds d'entraide de la GMF

 

Donner votre avis

Verso du poster

Notices d'utilisation

Le poster peut être utilisé et complété soit par des centres de séjour accueillant des enfants handicapés soit par des services pédiatriques (bébé, enfant étranger, intubé…) voici les différents notices adaptés à chacun :

Document de communication

Évaluation

Avant de finaliser le poster une première version a fait l’objet d’une évaluation voici les résultats de l’enquête auprès des centre de séjours, réalisées en mai 2006

Témoignage

Géraldine, jeune fille de 16 ans, a du retourner à l’hôpital pour se faire opérer du dos : une intervention douloureuse, pour Géraldine dont le passé avec l’hôpital est déjà lourd de souvenirs terribles. Sa mère a utilisé ce poster, voici ce qu’elle en dit :
« Au début, je l'avais mis dans la chambre à côté du lit, mais personne ne la regardait. Du coup, je l'ai scotchée sur la porte, dans le couloir et tout le monde l'a vue et a pris le temps de la regarder. Ça a servi surtout à changer le regard, à poser Géraldine comme une personne, l'humaniser, la faire voir au delà de son handicap. Des amies ayant des enfants handicapés ont été très touchées de voir l'affiche, comme si on ne cachait plus le handicap. Elles trouvaient que c'était bien aussi pour les parents des enfants non-handicapés des chambres voisines.
J'avais doublé l'affiche par une grande planche de photos (porte photo transparent de chez CASA), avec Géraldine vivante, communicante, jouant, pour leur montrer son vrai visage quand tout va bien. Les deux se sont bien complétées.
J'ai bien eu la question de l'anesthésiste, alors que Géraldine hurlait de douleur :"Quel traitement neuroleptique a-t-elle d'habitude?" Je me suis mise en colère!! Il a compris, a tout de suite augmenté très nettement les antalgiques et je n'ai pas eu à le répéter!!! Géraldine n'a pas besoin de traitement psychique, elle a mal, tous les enfants qui ont mal hurlent, pas besoin d'être handicapé pour être pénible quand on a mal (et la voisine de chambre me l'a prouvé!!)
Ce poster humanise les personnes.
Il peut servir autrement quand la personne n'a pas d'accompagnateur. Les soignants m'avaient en effet en permanence sous la main pour toute question concernant Géraldine. Mais pour un enfant ou un adulte sans accompagnateur, c'est alors différent ; ils peuvent avoir réellement besoin de ce poster, si ils cherchent à savoir, on sait que la principale limite est là, comme dans toute la CAA : la volonté, le désir d'aller à la rencontre de l'autre, au delà des idées toutes faites sur l’autre.
C'est un poster pour permettre la rencontre. »

Mon panier

Panier vide

Publicité :