• Envoyer un mail à un ami
  • Imprimer la page

La morphine, un médicament pour avoir moins mal ?

Réf. F04

8 PAGES EN COULEUR / FORMAT A5 (15 x 21 CM)
DÉCEMBRE 2001

Type de document : Fiches pratiques
Public : Enfants
Thème : Douleur

Résumé

La Fondation CNP et l’association SPARADRAP éditent la première fiche d’information destinée aux enfants et à leurs parents sur l’utilisation de la morphine : un médicament efficace contre la douleur mais qui fait encore trop souvent peur.
Ce puissant antalgique est souvent indispensable pour soulager efficacement des douleurs intenses. Mais la morphine fait encore peur…
Ce document veut donner aux familles des explications claires et accessibles sur l’utilisation de la morphine pour démystifier, sans le banaliser, ce médicament et rassurer les familles pour faciliter une meilleure prise en charge de la douleur de l’enfant.
La fiche rappelle que la morphine est avant tout un médicament réservé aux douleurs intenses. Elle décrit comment l'équipe soignante détermine la bonne posologie, c'est-à-dire celle qui soulage le mieux possible avec le moins d'effets indésirables. Elle détaille les différents modes d'administration du médicament et précise l'utilisation des formes à action rapide ou lente. Elle décrit les effets secondaires les plus courants. Elle présente les principaux autres morphiniques. Enfin, un jeu de questions/réponses permet de répondre aux principales interrogations des familles et de corriger certaines idées fausses.

Auteurs

Auteurs : Dr Barbara TOURNIAIRE, Nadine FIEZ, Dr Daniel ANNEQUIN, Dr Didier COHEN-SALMON, Françoise GALLAND et Sandrine HERRENSCHMIDT
Conception graphique et illustrations : Sandrine HERRENSCHMIDT

Collaborateurs

Dr Ricardo CARBAJAL, Dr Olivier GALL, Dr Frédérique LASSAUGE, Dr Yves MEYMAT, Pr Isabelle MURAT, Dr Christine RICARD

Partenaire

  • La Fondation CNP

Sommaire

  • Combien faut-il m'en donner ? (p. 2)
  • Comment va-t-on me la donner (p. 4)
  • Est-ce que la morphine agit vite ? (p. 5)
  • Les morphiniques, qu'est-ce que c'est ? (p. 5)
  • Quels sont les effets indésirables ( p. 6)
  • Questions-réponses (p.7-8)

Maman de Gaétan 6 ans, opéré pour réimplantation uretero vésicale

Gaétan a passe 6 jours et 6 nuits à se plaindre d'avoir mal au "zizi". La réponse a mes demandes répétées était : on lui a donné un suppositoire de Doliprane et 5 gouttes de Valium, maintenant il faut attendre 2 ou 3 heures. Et Gaétan suppliait : infirmières, infirmières ! En y repensant, j'en ai les larmes aux yeux.
Pourquoi n'a t-on pas adapté le traitement à sa douleur, à ses cris, a sa détresse ?
Pourquoi m'a t-on dit qu'il était trop petit pour avoir de la morphine ?
Pourquoi m'a ton dit qu'on la réservait à des opérations plus lourdes ?
N'est ce pas la douleur et le stress qui doit être géré ?
C'est pour lui et pour moi une expérience très négative.
Aurait-il été si grave d'augmenter les doses, voire de changer le traitement pour qu'il puisse se reposer ?
Ma petite nièce d'un an a été opérée de la même anomalie et elle à bénéficié de la morphine à l'hôpital X. Elle trottait au bout de 48h. Gaétan n'a quitté son lit qu'au 5ème jour après l'intervention…..

Donner votre avis

Dans le catalogue

Autres liens