• Envoyer un mail à un ami
  • Imprimer la page

Le peau à peau en néonatalogie, en soins intensifs et en réanimation néonatale

Le peau à peau est un soin à part entière. Il procure aux bébés de petits poids ou né prématurément l'environnement sensoriel optimal à son développement...

...et permet aux parents de se sentir plus compétents pendant son hospitalisation mais aussi, plus tard, lors du retour à la maison. Sa mise en place dans les services de néonatalogie, de soins intensifs et de réanimation néonatale nécessite une démarche de formation de l'équipe, indispensable pour limiter les effets indésirables inhérents à toute pratique.

Intervenante

  • Dr Véronique Pierrat, médecin néonatalogiste, clinique de médecine néonatale du CHRU de Lille

Informations pratiques

  • Lieu de la formation : sur site
  • Nombre de participants : 15 personnes maximum
  • Durée : 1 jour (7 heures)
  • Devis sur demande
  • Renseignements : formation@sparadrap.org ou 01 43 48 76 47

Objectifs

  • Connaitre les bénéfices de la méthode pour le bébé et ses parents.
  • Permettre à l'équipe de mettre en place la méthode du peau à peau ou de l'améliorer.
  • Favoriser la cohésion d'équipe en s'assurant que tous les intervenants disposent d'un socle commun de connaissances.

Description

État des lieux de la pratique du peau à peau dans le service
  • Quelle pratique au sein du service ?
  • Les locaux, le matériel...
  • Les difficultés rencontrées.
L'origine de la méthode
La pratique du peau à peau en France
  • Les premières unités kangourou.
  • Quand le peau à peau peut-il être proposé ?
  • La durée du peau peau.
Les bénéfices du peau à peau
  • Pour le bébé : les paramètres physiologiques, la régulation thermique, le sommeil, la douleur...
  • Pour les parents : restauration du lien, diminution du stress, favoriser les compétences des parents...
Le peau à peau en pratique
  • La présentation de la méthode aux parents.
  • L'installation du parent et du bébé.
  • Le matériel nécessaire.
  • L'organisation d'équipe.
Les difficultés possibles
  • Les réticences de l'équipe : risques infectieux, d'hypothermie, maintien des perfusions...
  • Les réticences des parents : peur du petit poids, pudeur...

Public

Professionnels de santé exerçant dans des services de néonatalogie et de soins intensifs et réanimation néonatale.

La participation du cadre du service à la journée de formation est indispensable.