• Envoyer un mail à un ami
  • Imprimer la page

Les médicaments pour mon enfant : l'essentiel

Voici un récapitulatif des informations importantes de notre dossier-conseils pour donner des médicaments à votre enfant en toute sécurité.

- Voir tout le dossier-conseils -

Donner un "médicament" n'est pas un geste anodin, ni systématique

  • Dans de nombreuses situations du quotidien aucun médicament n'est nécessaire (petits bobos, légère fièvre, rhume simple...). D'autres moyens simples existent pour soulager votre enfant.
  • Les produits dits naturels vendus en parapharmacie ne sont pas inoffensifs : comme les médicaments, ils contiennent des produits actifs qui peuvent avoir des effets indésirables.
  • Ne partagez pas des médicaments qui ont été prescrits pour quelqu'un d'autre (adulte, frère, sœur...). Une fois un traitement fini, il est recommandé de rendre les médicaments restant à la pharmacie et de ne pas les conserver pour un usage ultérieur : un même symptôme peut correspondre à plusieurs maladies qui nécessitent des traitement différents !

Rester vigilant

  • Évitez les interactions entre plusieurs médicaments : certains médicaments ne doivent pas être pris ensemble, en même temps ou sur une même période. Pensez à signaler au pharmacien ou au médecin si votre enfant prend déjà un ou plusieurs médicaments.
  • Vérifiez toujours sur les boîtes de médicament le nom de leur principe actif
    (noté en plus petit sous le nom commercial du médicament, dans sa Dénomination Commune Internationale -DCI- ), pour être sûr de ne pas donner deux fois le même et éviter tout surdosage !
  • Ne mélangez pas les pipettes, cuillères et autres dispositifs d'administration, dont les dosages et graduations sont adaptées uniquement à leur médicament d'origine.
  • Respectez bien les dosages et la fréquence des prises qui sont adaptés à la manière dont le médicament agit, à l'âge et au poids de votre enfant, pour avoir un effet optimal dans le temps.
  • Respectez la forme et le mode d'administration : diluer, couper un comprimé, ouvrir une gélule... peut modifier l'action du médicament et diminuer son efficacité.

Les bons réflexes

  • Rangez tous les médicaments hors de portée des enfants.
  • Rapportez les médicaments non terminés ou non utilisés à la pharmacie (ne les gardez pas, ne les jetez pas)
  • Ne comparez pas les médicaments à des bonbons, pour favoriser chez votre enfant un bon comportement face aux médicaments.
  • Si votre enfant prend des médicaments par accident, appelez le 15.
  • Signalez à votre médecin tout effet indésirable constaté. Vous pouvez aussi déclarer vous-même tout effet indésirable sur le portail du Ministère de la santé. N’hésitez pas : en effet, si les signalements sont nombreux pour un médicament, cela peut modifier son Autorisation de mise sur le marché (AMM), voire la remettre en cause et être utile à tous. Cette surveillance des médicaments s’appelle la pharmacovigilance.
    > Voir le portail pour déclarer un effet indésirable

Pour vous aider

  • La notice d'information est le document à consulter en premier, notamment en cas d'automédication, car il contient toutes les informations utiles sur le médicament : comment le prendre, les interactions à éviter, les effets indésirables connus... Les notices sont consultables sur medicaments.gouv.fr.
  • Votre pharmacien est la personne qui connaît les médicaments. Il peut vous conseiller sur le choix d'un médicament ou d'un produit de santé, vous informer sur son utilité et les risques qui y sont liés, sur son mode d'administration et la posologie. Il doit vous fournir des médicaments sous une forme adaptée à votre enfant (son âge, son poids) : ce n'est pas à vous de couper un comprimé ou de l'écraser. Si nécessaire, il peut faire une préparation spécifique ou sous-traiter sa réalisation.
  • Votre médecin reste la personne à contacter au moindre doute en cas de prescription (sur le dosage, la prise des médicaments, le constat d'effets indésirables...).